Castlevania: Symphony of the Night (1997, Konami)

Publié le par GouxMathieu

J'ai toujours aimé voir naître des genres nouveaux dans les médias que je suis. Le jeu vidéo a beau être un média jeune, beaucoup de choses naquirent avant ma naissance ; j'ai cependant eu la chance de voir arriver Symphony of the Night, comme un éclair...

Lire la suite

Us (2019, Jordan Peele)

Publié le par GouxMathieu

Le genre de l'horreur n'a jamais été, pour le cinéma, ma tasse de thé, même si j'ai déjà eu en à parler ci et là. Mais lorsque j'aime, j'aime absolument ; et Us est à présent l'un de mes films d'horreur favoris, sans commune mesure avec le reste. J'ai...

Lire la suite

Le Marsupilami (1987 - en cours, divers)

Publié le par GouxMathieu

J'ai découvert la série des Spirou et Fantasio , à l'époque, de façon désorganisée : je prenais un album, puis l'autre, comme je les trouvais. Si ce n'était quelques dyades, ce n'était pas dérangeant. De loin en loin, apparaissait le Marsupilami, cet...

Lire la suite

All Things must pass (1970, George Harrison)

Publié le par GouxMathieu

Les carrières solitaires des Beatles sont, on le sait, notables chacun à leur façon. On peut bien regretter la dissolution du groupe, je pense à présent qu'il a dit tout ce qu'il avait à dire ; mais il y a d'autres magies chez chacun, qui méritent que...

Lire la suite

Une histoire de la phrase française (2020, Gilles Siouffi, dir.)

Publié le par GouxMathieu

Quand je dois résumer mon travail, je dis souvent, et cavalièrement, qu'il consiste à lire pour ensuite écrire des textes que d'autres liront. La désinvolture affectée de l'expression ne cache cependant en rien le fond de mon activité, livresque par essence,...

Lire la suite

Infernax (2022, Berzerk Studio)

Publié le par GouxMathieu

On peut se demander jusqu'à quel point une esthétique comme celle-ci peut être qualifiée de "retro" tant elle est implantée depuis plus de dix ans, qu'elle a été substantiellement modifiée, qu'elle ne garde plus que la surface des choses et non leur profondeur....

Lire la suite

The Office (2005-2013, Gervais & Merchant)

Publié le par GouxMathieu

Par différents hasards de l'existence, le monde de l'entreprise ne m'est connu ni de ma personne, ni de ma famille : je viens d'une lignée d'ouvriers, de paysans et de fonctionnaires. Aussi, je n'en connais que des échos lointains et des images d'Épinal....

Lire la suite

Baki (1991 - en cours, Kaisuke Itagaki)

Publié le par GouxMathieu

Les mangas de combat font partie de mes favoris, j'ai d'ailleurs eu l'occasion d'en parler ici ou là. Il y a quelque chose de fascinant à voir ces sur-humains, aux musculatures improbables, consacrer leur vie à perfectionner leur art et tout perdre, ou...

Lire la suite

Starmania (1979, Luc Plamondon & Michel Berger)

Publié le par GouxMathieu

Les opéras, tout comme les comédies musicales, ne m'ont jamais franchement bouleversé. C'est une affaire de goût, je pense, d'éducation peut-être : mais encore maintenant, cela me laisse plutôt froid. Starmania est alors une exception pour moi, sans que...

Lire la suite

Cahier d'un retour au pays natal (1939, Aimé Césaire)

Publié le par GouxMathieu

Dire qu'Aimé Césaire est l'un des plus grands poètes de langue française, c'est l'évidence même ; dire qu'il a été pour moi la plus grande des révélations, c'est une évidence encore, plus personnelle cependant, mais tout aussi belle. J'ai connu ce texte...

Lire la suite

Goldeneye 007 (1997, RareWare)

Publié le par GouxMathieu

Les jeux de tir "à la première personne", ce qu'on appelait jadis doom-like, ce qu'on nomme aujourd'hui FPS, ne m'ont jamais franchement attiré, à quelques exceptions près. Il faut un chef d'œuvre pour me faire venir, et me faire rester : Goldeneye 007...

Lire la suite

The Breakfast Club (1985, John Hughes)

Publié le par GouxMathieu

J'ai souvent pensé que l'on découvrait les œuvres, de quelque nature qu'elles soient, toujours au moment idoine ; qu'il faut être disposé pour les voir et les entendre. The Breakfast Club, que je ne connus que bien tard, est peut-être ma seule exception,...

Lire la suite

La Ribambelle (1965 - 2012, Roba et divers)

Publié le par GouxMathieu

J'ai toujours eu cette impression que le genre de "l'aventure de la bande de potes" a connu son période lors des années 60. Ces œuvres, qui mettent en scènes une ligue de bonnes et de bons amis au gré de diverses péripéties, m'ont toujours plu : et La...

Lire la suite

Rainwave (2006, Robert "LiquidRain" McAuley)

Publié le par GouxMathieu

La musique vidéoludique, comme je l'ai souvent dit, m'accompagne autant que la musique "traditionnelle", peut-on dire. Le plaisir de Rainwave est, ainsi, immense : et j'y reviens toujours. Je n'avais jamais été grand amateur de radio, avant l'Internet....

Lire la suite

Le Typhon, ou la Gigantomachie. Poème Burlesque (1644, Scarron)

Publié le par GouxMathieu

Ces dernières semaines, pour une communication que je donnerai prochainement, je me suis replongé dans l'œuvre de Scarron que l'on connaît surtout pour Le Roman Comique, et pour son Virgile travesti. Le Typhon, moins connu, mérite l'attention. Cette épopée...

Lire la suite

Baba is You (2019, Arvi Teikari)

Publié le par GouxMathieu

J'aime les jeux d'énigme et de réflexion, depuis toujours ; et ce même si je ne suis pas toujours doué à ceux-ci. Le jeu vidéo a cependant cet avantage, que les solutions et les guides aident même les plus incertains à progresser et à profiter finalement...

Lire la suite

Le Pacte des loups (2001, Christophe Gans)

Publié le par GouxMathieu

Quand je pense au cinéma français, et à tort sans doute, je ne pense pas vraiment à l'action, davantage à la comédie, voire au drame. Malgré tout, j'en retiens quelques uns : Le Pacte des loups, surtout, qui me fascina jadis, et m'intrigue encore maintenant....

Lire la suite

Le Journal de Spirou (1938 - en cours, Éditions Dupuis)

Publié le par GouxMathieu

J'ai eu l'occasion de le dire si souvent, que ça en deviendrait caricatural : de tous les personnages de bandes dessinées, de toutes les séries, classiques comme modernes, c'est toujours à Spirou que je reviens. Cet amour fut entretenu, à défaut d'être...

Lire la suite

Brave New World (2000, Iron Maiden)

Publié le par GouxMathieu

Cela va faire onze ans que je tiens ce journal des choses qui me sont bonnes, avec la plus grande des régularités, et en onze ans, je n'aurais jamais parlé d'Iron Maiden. Trop évident peut-être, trop simple : et pourtant, car ils me sont bons, il me fallait...

Lire la suite

Les Ombres de l'Empire (1996, Steve Perry)

Publié le par GouxMathieu

Tout comme j'appris, jadis, à lire avec Pif et Hercule et Placid et Muzo , c'est avec des œuvres paralittéraires, ou littéraires petitement, que le goût durablement m'en prit. Alice au pays des merveilles fut l'une des premières ; suivi, peu de temps...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>