Resident Evil 4 (2005, Shinji Mikami)

Publié le par GouxMathieu

Alors que, plus de quinze ans après, ressortait en haute-définition cet épisode fascinant de la série de Capcom, je revenais à l'original sur Game Cube. On a oublié, peut-être, ce qu'il a représenté en son temps. Resident Evil 4 n'était effectivement...

Lire la suite

The Thing (1982, John Carpenter)

Publié le par GouxMathieu

Je reviens à Carpenter, ces derniers temps. Il ne m'a jamais vraiment quitté, qu'il s'agisse d'invasion extraterrestre ou d'une opération de sauvetage, aussi cela n'est-il pas surprenant que périodiquement, son œuvre se rappelle à moi. The Thing a gagné...

Lire la suite

Yakitate!! Ja-pan (2002-2007, Takashi Hashiguchi)

Publié le par GouxMathieu

Ce que j'aime dans le manga, c'est l'incroyable diversité des situations et des thèmes que l'on peut y trouver. Aux côtés des histoires d'action, qui demeurent de loin mes préférées, on y trouve des récits sportifs, sur l'univers du vin, sur l'histoire,...

Lire la suite

Boucan d'enfer (2002, Renaud)

Publié le par GouxMathieu

Je repense à Renaud, ces derniers temps. On pourra s'en moquer et regretter ces derniers morceaux, que je n'ai moi-même que peu goûtés, mais il reste un artiste important pour ma formation intellectuelle, poétique et sensible. Boucan d'enfer m'a accompagné...

Lire la suite

Comment voyager avec un saumon (1992, Umberto Eco)

Publié le par GouxMathieu

Même si je ne m'en réclame pas nécessairement, la sémiotique ne m'a jamais totalement quitté depuis sa découverte, il y a une dizaine ou quinzaine d'année de cela. Mon travail grammatical s'en réclame parfois, mon analyse du jeu vidéo y trouve un cadre....

Lire la suite

Solstice (1990, Software Creations)

Publié le par GouxMathieu

Je garde des jeux de mon enfance pour plusieurs raisons : soit parce qu'ils furent des coups de cœur puissant, soit parce que je les associe à tel ou tel événement de ma vie. Et puis, il y a Solstice, qui me terrifia absolument quand j'avais cinq ou six...

Lire la suite

Bob's Burgers (2011 - en cours, Loren Bouchard)

Publié le par GouxMathieu

Il faut le dire, la chute des Simpsons avait quelque peu laissé un vide en moi, qui n'attendait qu'à se remplir d'une nouvelle sitcom d'animation. Il y avait bien d'autres séries, mais elles n'étaient pas assez proches en esprit, elles ne rendaient pas...

Lire la suite

Peau d'Homme (2020, Hubert & Zanzim)

Publié le par GouxMathieu

Comme j'ai eu à le dire quelques fois ici, les questions relevant du féminisme m'intéressent énormément, qu'il s'agisse de sa dimension historique, de ses propositions politiques, de ses différents courants. Lorsque je lus Peau d'Homme, je fus particulièrement...

Lire la suite

A few of my favorite things (2)

Publié le par GouxMathieu

Comme je l'avais fait jadis, je propose ici une collection de quelques chansons que j'ai pu écouter ces derniers temps, sans parler d'albums, de musiciens ou de musiciennes. * Ce thème de l'URRS du jeu Super Dodge Ball (1989, NES) et composé par Kazuo...

Lire la suite

Génie du christianisme (1802, Chateaubriand)

Publié le par GouxMathieu

Je n'ai pas un rapport difficile avec la religion, comme d'aucuns le disent parfois, comme je l'ai cru moi aussi jadis. Mon père est une grenouille de bénitier, plus par ennui que par conviction ; ma mère bouffe les curés. Moi, je n'ai jamais franchement...

Lire la suite

Castlevania: Symphony of the Night (1997, Konami)

Publié le par GouxMathieu

J'ai toujours aimé voir naître des genres nouveaux dans les médias que je suis. Le jeu vidéo a beau être un média jeune, beaucoup de choses naquirent avant ma naissance ; j'ai cependant eu la chance de voir arriver Symphony of the Night, comme un éclair...

Lire la suite

Us (2019, Jordan Peele)

Publié le par GouxMathieu

Le genre de l'horreur n'a jamais été, pour le cinéma, ma tasse de thé, même si j'ai déjà eu en à parler ci et là. Mais lorsque j'aime, j'aime absolument ; et Us est à présent l'un de mes films d'horreur favoris, sans commune mesure avec le reste. J'ai...

Lire la suite

Le Marsupilami (1987 - en cours, divers)

Publié le par GouxMathieu

J'ai découvert la série des Spirou et Fantasio , à l'époque, de façon désorganisée : je prenais un album, puis l'autre, comme je les trouvais. Si ce n'était quelques dyades, ce n'était pas dérangeant. De loin en loin, apparaissait le Marsupilami, cet...

Lire la suite

All Things must pass (1970, George Harrison)

Publié le par GouxMathieu

Les carrières solitaires des Beatles sont, on le sait, notables chacun à leur façon. On peut bien regretter la dissolution du groupe, je pense à présent qu'il a dit tout ce qu'il avait à dire ; mais il y a d'autres magies chez chacun, qui méritent que...

Lire la suite

Une histoire de la phrase française (2020, Gilles Siouffi, dir.)

Publié le par GouxMathieu

Quand je dois résumer mon travail, je dis souvent, et cavalièrement, qu'il consiste à lire pour ensuite écrire des textes que d'autres liront. La désinvolture affectée de l'expression ne cache cependant en rien le fond de mon activité, livresque par essence,...

Lire la suite

Infernax (2022, Berzerk Studio)

Publié le par GouxMathieu

On peut se demander jusqu'à quel point une esthétique comme celle-ci peut être qualifiée de "retro" tant elle est implantée depuis plus de dix ans, qu'elle a été substantiellement modifiée, qu'elle ne garde plus que la surface des choses et non leur profondeur....

Lire la suite

The Office (2005-2013, Gervais & Merchant)

Publié le par GouxMathieu

Par différents hasards de l'existence, le monde de l'entreprise ne m'est connu ni de ma personne, ni de ma famille : je viens d'une lignée d'ouvriers, de paysans et de fonctionnaires. Aussi, je n'en connais que des échos lointains et des images d'Épinal....

Lire la suite

Baki (1991 - en cours, Kaisuke Itagaki)

Publié le par GouxMathieu

Les mangas de combat font partie de mes favoris, j'ai d'ailleurs eu l'occasion d'en parler ici ou là. Il y a quelque chose de fascinant à voir ces sur-humains, aux musculatures improbables, consacrer leur vie à perfectionner leur art et tout perdre, ou...

Lire la suite

Starmania (1979, Luc Plamondon & Michel Berger)

Publié le par GouxMathieu

Les opéras, tout comme les comédies musicales, ne m'ont jamais franchement bouleversé. C'est une affaire de goût, je pense, d'éducation peut-être : mais encore maintenant, cela me laisse plutôt froid. Starmania est alors une exception pour moi, sans que...

Lire la suite

Cahier d'un retour au pays natal (1939, Aimé Césaire)

Publié le par GouxMathieu

Dire qu'Aimé Césaire est l'un des plus grands poètes de langue française, c'est l'évidence même ; dire qu'il a été pour moi la plus grande des révélations, c'est une évidence encore, plus personnelle cependant, mais tout aussi belle. J'ai connu ce texte...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>