Coco le Clodo (2011, Mathieu Goux)

Publié le par GouxMathieu

http://www.alexandrie.org/images/covers/coco_le_clodo.jpg   Comme je n'ai pas l'esprit assez reposé pour parler sereinement d'une quelconque œuvre, j'en profite pour évoquer de façon plus approfondie mon dernier manuscrit achevé, Coco le Clodo sur Alexandrie Online.

 

 

 

 

- Page Originale : http://www.alexandrie.org/resum.php?lid=326

- Résumé : Dans la nuit du 4 au 5 Juin 2010, dans la ville de ... au pied d'un immeuble sis au ... de la Rue de l'église, un clochard, bien connu des environs, est assassiné. L'enquête préliminaire conclut rapidement que seul l'un des habitants réguliers du bâtiment en question a pu faire le coup. Seulement, qui est le coupable ? L'inspecteur Christophe, chargé de l'affaire, interroge ainsi l'un après l'autre les nombreux occupants dans l'espoir de découvrir, enfin, qui a tué Coco le Clodo.

- Commentaires de lecteurs :

Antoine : Je confirme que l'on est face ici à un policier "de détection" plus que dans un polar pur et dur. Le sujet est traité à la manière d'un jeu et ne postule pas une vraisemblance sociologique ou la création d'une atmosphère sordide. Le suspens est en revanche garanti et l'on suit avec grand plaisir l'enquête de cet inspecteur cynique et misanthrope. Et la fin du jeu que l'auteur impose au lecteur n'est pas piquée des hannetons : comme il se doit, il est recommandé de lire "Coco Le Clodo" en faisant attention au moindre détail.

Cette nouvelle est un jeu, je le répète ; on a tout fait avec les romans policiers : l'assassin n'est pas celui que l'on croit, l'assassin n'est autre que le narrateur lui-même, etc. Mais ce que nous inflige ici ce lascar de Mathieu Goux, je ne l'avais encore jamais vu !

"Coco le Clodo" est à lire absolument pour tous ceux qui aiment s'escrimer à résoudre de vraies énigmes policières.

imekhlef : Il me semble que coco le clodo a déchaîné les passions. Ce n’est pas un récit comme les autres, en cela qu’il nous entraîne dans les tréfonds d’une histoire d'un meurtre , un clochard . Certes ce n'est nullement un roman policier , c'est le genre de nouvelle courte ( 43 Pages) représentant un chapitre comparativement à la normalisation d'un roman type
Le fait inédit : la non identification du meurtrier est mise en exergue contrairement aux autres romans , l'identité de l'assassin est dévoilé au lecteur dès le premier chapitre les investigations dévolues à l'enquêteur pour parvenir à démasquer l'auteur du crime se faisaient attendrir aux fils des pages à travers de nombreux suspens . A la manière d’un compte-rendu d’enquête journalier , l’ouvrage recense les dépositions des habitants de l'immeuble suspectés de cet assassinat . Chacun à leur tour, à travers l'enquête diligentée par Christophe l'enquêteur , qui semble au demeurant porter une haine envers ces incriminés .Les témoignages livrés , prennent plus ou moins d’importance selon l'appréciation de l'inspecteur qui reste indécis et perplexe .L‘éclairage qu’ils apportent ou l’émotion qu’ils suscitent ne l'influençaient nullement . L'auteur du crime demeure inconnu Au fur et à mesure, l’assemblage des différents témoignages fait sens et semble apporter le fruit tant attendu . L'auteur est parvenu à nouer une intrigue saisissante, qui se distingue par l’ingéniosité de la structure de la contexture du livre qui brille pourtant par l'absence prolongé et omniprésente de l'identification du criminel . Un ouvrage du genre nouveau et intéressant, qui se lit avec beaucoup de facilité , jonché d'énigmes .Chaque mot peut apporter un indice permettant de dévoiler l'énigme Mais ce qui taraude l'esprit , c'est la difficulté naissante de trouver ce fil conducteur de l'inextricable histoire .J’avoue avoir un peu plus de mal à déceler la finesse dans cette énigme perpétuelle : trop d’excipients, d’exhausteurs destinés à cacher le profil du meurtrier.

 

- Pour télécharger l'ouvrage, cliquez sur l'image ci-dessous :

 

http://www.alexandrie.org/images/coversBig/coco_le_clodo.jpg

 

Commenter cet article